Les représentants tricolores à Montpellier

Jeunes et ambitieux, voilà ce qui les caractérise.

Arnaud Gauthier, Maxime Thiercy et Jérémy Silvestre sont 3 joueurs de l'Equipe de France masculine de Beach Volley, et ils comptent bien faire leurs preuves dans quelques jours à Montpellier, lors du seul World Tour français de la saison !

 

 

Les garçons, on commence à vous voir souvent sur les tournois du circuit mondial, mais pour ceux qui ne vous connaissent pas encore, pouvez-vous vous présenter ?

Jérémy Silvestre :
Je suis anciennement réceptionneur-attaquant en Ligue A, étudiant en médecine, fan d'informatique et de mathématiques et je joue depuis peu avec Romain Di Giantommaso, une pépite !

Arnaud Gauthier :
Je suis Arnaud, touche à tout, j'ai essayé de nombreux sports dont le tennis de table et le basket puis volley indoor au CNVB puis Beach Volley. Etudes d'ingénieur en automatique et électronique.
En ce moment, je forme une paire française de Beach Volley avec Maxime Thiercy.

Maxime Thiercy :
Je viens de Lorraine ou j’ai commencé le volley avec une bonne bande de potes ! Je me suis ensuite mis au Beach au pôle de Toulouse ou j’ai réalisé mes études d’ingénieur en parallèle (je suis récemment diplômé dans les spécialités des énergies et de l’environnement qui sont des domaines qui me passionnent).
Je joue désormais avec Arnaud Gauthier et nous nous entraînons à Montpellier avec l’ensemble des équipes de France ! Et sinon, j’aime lire et la montagne !

 

Quelles sont vos dernières performances en date ?

Jérémy Silvestre :
Pour ma part, le mois dernier : 5ème place sur le World Tour 3* d'Haiyang (Chine) et 17ème place sur le World Tour 3* à Tokyo (Japon) avec Romain Di Giantommaso. Début août, victoire sur la dernière étape du championnat de France à Saint-Quay Portrieux, avec Adrian Caravano, mon mentor. Enfin, il y a quelques jours, j’ai remporté le titre de Champion de France 2018 avec Romain Di Giantommaso !

Arnaud Gauthier et Maxime Thiercy :
Nous avons fini quatre fois 9èmes sur nos derniers tournois du World Tour (La Haye 4*, Lucerne 3*, Kish 3* et Tokyo 3*). Nous devenons un peu plus constant mais il va falloir avancer un peu plus dans les tournois à présent.

 

Et vos objectifs de la saison ?

Jérémy Silvestre :
On n'a pas encore trop eu l'occasion de s'entraîner ensemble pour le moment donc on verra avec l'entraînement mais performer sur le circuit mondial serait une belle récompense de notre travail. Des médailles, des médailles, des médailles... 

Arnaud Gauthier :
Faire une médaille sur un tournoi Open, faire des Top 10 sur les World Tour majeurs, et une qualification aux championnats du Monde !

Maxime Thiercy :
Oui, on aimerait avancer au classement et bien se positionner dès le début pour la course olympique !

 

Si vous deviez décrire le Beach Volley en 5 mots ?

Jérémy Silvestre :
Partage, technique, décontraction, plaisir et gagner !

Arnaud Gauthier :
Sable, ballon, mental, sport et fun !

 

Quels sont pour vous les enjeux de l’étape du World Tour de Montpellier, qui se déroulera du 28 août au 1er septembre prochain ?  

Jérémy Silvestre :
Jouer à Montpellier va déjà permettre de nous « montrer ». Et puis, c'est l'occasion de marquer les premiers points en vue des Jeux de Tokyo donc on ne va pas s'en priver !

Maxime Thiercy :
C’est le premier tournoi qui compte pour la qualification olympique des jeux de Tokyo en 2020, c’est important de bien démarrer ! De plus, ce tournoi est la seule vitrine du Beach volley français à l’international, c’est un bon début pour développer le Beach en France, en vue des JO de Paris 2024 !

 

Quels sont les atouts de votre partenaire selon vous ?

Jérémy Silvestre :
Avec #Roro (Romain Di Giantomaso), on est très complémentaires ! Lui en déf' et moi au bloc, ça fonctionne plutôt bien ! Lorsque l'un d'entre nous a un coup de moins bien sur le terrain, l'autre est là pour compenser et c'est génial ! Nos atouts seraient donc notre cohésion, notre technique individuelle et notre confiance l'un envers l'autre.

Arnaud Gauthier :
Pour Maxime (Thiercy), je dirais explosivité, polyvalence et adresse !

Maxime Thiercy :
Arnaud (Gauthier) apprend et progresse rapidement ! C’est un joueur très complet, il a le sens du jeu et c’est agréable de jouer avec lui !

 

Redoutez-vous certaines autres paires sur ce tournoi ? 

Jérémy Silvestre :
Je ne les connais pas encore très bien comme je « débarque » mais je n'ai peur de personne (aha) !

Arnaud Gauthier :
Toutes les paires françaises sont compétitives, mais je ne crains aucune en particulier !

Maxime Thiercy :
Non mais j’admire la progression des jeunes norvégiens qui sont passé Numéro 1 mondial ces derniers mois !

 

Pour finir, un petit mot sur le fait de jouer un World Tour simultanément avec les équipes féminines, pour la première fois à Montpellier ?

Jérémy Silvestre :
C’est une très bonne chose car le Beach Volley féminin est très sympa à regarder ! Peut-être que cela attirera un public plus masculin ?

Arnaud Gauthier :
Cela apporte de la diversité et un public plus important !

Maxime Thiercy :
On leur souhaite la bienvenue, et le Beach Volley devrait plaire au public !