Rencontre avec Laura Longuet, Championne de France 2018

Après avoir disputé des tournois du circuit mondial de 2012 à 2016 (aux côtés principalement de Mélinda Adelin et Alexandra Jupiter), Laura a fait une pause beach volley depuis 2016. La joueuse expérimentée fera son retour lors de l'étape française du World Tour, pour le plus grand plaisir de son public montpelliérain.

 

Laura, peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je m’appelle Laura Longuet, j’ai 30 ans. J’étais en équipe de France senior entre 2012 et 2016. Depuis je suis professeur des écoles dans la région de Montpellier. Je joue en salle à Mauguio. Ma passion continuer le beach volley pour le plaisir, jouer du piano, le yoga, lire.

Tes dernières performances en date ?
Championne de France 2018.
Montée en élite avec Mauguio.

Quels sont tes objectifs de la saison ?
Mon objectif était de gagner le championnat de France.

Quels sont, selon toi, les enjeux de ce tournoi à Montpellier ?
Développer le beach volley en France et donner envie au jeunes générations d’y jouer. Le beach volley est spectaculaire, il y a de la musique et de l’ambiance.

Pour les équipes de France, l'objectif est de gagner des points internationaux. C’est bien que les filles soit représentées et puissent bénéficier de ce tournoi qualificatif pour les prochains JO. Personnellement, je souhaite prendre du plaisir avec Ophélie et gagner le plus de match possible. Ophélie est une battante sur le terrain et je sais qu’on a le même objectif sur ce tournoi. Elle a gagné en maturité et en qualité de jeu cette année j’ai hâte de jouer avec elle.

Redoutes-tu certaines équipes ?
Non je ne suis plus sur le circuit mondial depuis 2 ans, je ne connais pas trop le niveau de ce tournoi donc je ne redoute personne pour le moment ;-)

Si tu devais résumer le beach volley en 5 mots ? 
Spectaculaire/ Défense / Musique / Arène / Fun

Que dirais-tu aux montpelliérains pour les inviter à venir assister gratuitement au World Tour 1* de Montpellier ?
Venez nous voir jouer au beach volley, une petite Caipirinha, et vous vous croirez à Copacabana.

Quels conseils donneriez-vous pour motiver ceux qui veulent commencer le beach volley ?
Le beach volley est un sport de maturité alors soyez patient.

Un souvenir ?
Nos premiers championnats d’Europe avec Alexandra Jupiter a Klagenfurt, la meilleure ambiance jamais connue.