Médaille d'argent pour la France !

Jour J pour les équipes internationales au Théâtre Hélios !

 

Et ce fut une finale originale puisque les Français Ayé/Gauthier-Rat, têtes de série 1 du tournoi, se sont retrouvés face aux Néerlandais qui leur avaient infligé la seule défaite de la compétition lors de matchs de poule.

 

« Jouer face aux Hollandais, ce serait notre revanche, l’occasion de montrer qu’on a travaillé dur pour en arriver là et qu’on a toujours comme objectif la médaille d’or », nous confiait Quincy Ayé avant la rencontre décisive. Revanche que les bleus n’ont malheureusement pas pu prendre.

En effet, Les Hollandais étaient en pleine confiance, après leur superbe demi-finale contre l’Autriche et cette remarquable série de 8 points consécutifs dans le second set. Et, comme attendu, ils ont fait preuve de détermination en arrachant la victoire du premier set. Les encouragements du public n’auront ensuite pas suffi, Boehlé/Boermans, paire néerlandaise nouvellement créée sur le circuit mondial, gagne la médaille d’or.

Fair-play, les premiers mots de Boehlé (NED) à l’issue du match sont pour les français « félicitations à nos adversaires, et aussi à toute l’équipe organisatrice. On est heureux d’être invaincus durant toute cette compétition, et que l’issue de notre confrontation avec les français soit la même qu’il y a quelques jours lors des matchs de poule ! »
Grosse déception en revanche pour Arnaud Gauthier-Rat, qui reconnait « qu’ils ont été plus forts, on va vite se remettre à travailler en vue du World Tour 5* de Rome dans quelques jours ! ».

 

L’Autriche, qui avait pourtant qualifié deux équipes pour aujourd’hui, s’est donc écroulée en demi-finale, ce qui nous a offert un match 100% autrichien pour la médaille de bronze. Et quel scénario ! Après avoir remporté le premier set, Schnetzer/Leitner L. ont loupé plusieurs balles de matchs, parfois sur faute directe, et permettent finalement à Kopschar/Murauer de revenir à 1 sets partout, au bout de la deuxième manche très serrée (25-27). Mais le doute n’aura pas duré longtemps puisque Schnetzer/Leitner L gagne le tie-break et donc le match à 15-8, dans un des plus longs matchs de la semaine (50 minutes).