Manifestation sportive majeure mais aussi créatrice de lien social, le Montpellier Beach Masters 2020 ambitionne de laisser un héritage pour le sport montpelliérain, avec en ligne de mire, les Jeux de Paris 2024 !

Vecteur d’émotions

Recréer du lien entre les différents publics, véhiculer des émotions olympiques … cette édition a à cœur de réunir autour de la thématique Jeux de Paris 2024 ! En cela, un terrain en configuration internationale sera créé au cœur du Parc de la Rauze, en plus des 4 terrains permanents du club du Montpellier Beach Volley. Le format de l’évènement, pensé cette année comme un festival, permettra d’ailleurs au public de profiter des tournois loisirs, ou encore d’admirer le spectacle du tournoi international de clôture ! De plus, de nombreuses animations sont prévues, afin de faire du Parc de la Rauze un véritable poumon vert pluridisciplinaire : modules de crossfit, terrains de baskets…

Inspirer la relève

Pour les athlètes rêvant de prendre part aux Jeux Olympiques de Paris 2024, ou pour les passionnés de sport en général, le Montpellier Beach Masters est l’occasion de mettre en lumière le beach volley. Discipline olympique depuis 1992, ce sport très exigeant sera au cœur du Montpellier Beach Masters. Pour découvrir, jouer, ou venir supporter les équipes venues du monde entier pour gagner des points olympiques, il y a toujours une occasion de mettre les pieds dans le sable du Parc de la Rauze ! De quoi développer des vocations !
Le club organisateur du tournoi, le Montpellier Beach Volley, œuvre d’ailleurs à l’année auprès des futures générations de sportifs, avec le développement du centre de formation espoirs à Montpellier.

Objectif Paris 2024

Changer de lieu pour la manifestation en 2020 est l’occasion de mettre en place des actions pérennes, en ce début de cycle olympique. Ainsi, Montpellier étant labellisée Terre de Jeux, le club a pour ambition de laisser en place les infrastructures mises en place pour le World Tour de Montpellier, même après l’évènement. Au-delà de l’avantage évident écologique et organisationnel, ce serait l’occasion de laisser un héritage, en vue d’organiser des compétitions d’ampleur plus en plus grande sur le sol montpelliérain, et ce jusqu’aux Jeux Olympiques 2024 à Paris.