Les équipes de France du tableau principal !
  • Post Category:World Tour

Sur douze équipes du tableau principal, quatre seront tricolores ! L’occasion de mettre à l’honneur les français expérimentés mais aussi les espoirs, en vue des Jeux Olympiques de Paris 2024.

 

L’heure de la revanche

La paire cumulant le plus de points (soit la tête de série numéro 1) sont des habitués du World Tour de Montpellier. En effet, Quincy AYE et Arnaud GAUTHIER-RAT détiennent plusieurs médailles d’argent sur cette étape. Ces beacheurs qui ont disputé les qualifications pour les JO de Tokyo avaient d’ailleurs perdu en finale l’an dernier contre des suédois Hellvig/Åhman en 3 sets. Espérons que cette édition 2021 sera la bonne pour remporter l’or !

 

Les paires qui montent

Toujours dans le tableau principal, c’est à dire qu’ils n’auront pas à disputer les phases de qualifications, nous retrouvons Arnaud LOISEAU et Tom ALTWIES, ainsi que Liam PATTE et Olivier BARTHELEMY. Ces équipes sont formées de beacheurs avec déjà des tournois à leurs actifs (respectivement Arnaud et Olivier), associés à des jeunes espoirs, venus prendre de l’expérience sur le circuit international (Liam et Tom).

 

Les JO en ligne de mire

Quant à Arthur CANET/Téo ROTAR, la dernière paire française engagée dans le Main Draw, ils viennent de remporter la 9ème place lors du World Tour de Sofia (début août) ! Pur produit de la formation du 1er pôle espoir de beach volley Français créé à Montpellier depuis 2 ans avec la génération 2004, Arthur et Téo réalisent une belle saison cette année, en remportant notamment le 1er Série 1 de Montbéliard pour leur première participation en senior. Ils préparent deux échéances : l’étape française du World Tour à Montpellier, et, la semaine suivant, les championnats d’Europe u18 a Ljubljana.

 

Notons également la présence de deux paires françaises en qualification : Florian GOSSELIN et  Jérémy SILVESTRE, qui sont habitués des World Tour 1*, et Timothée PLATRE et Calvin AYE, qui seront en outsiders, vues les bonnes performances qu’ils font régulièrement sur les étapes françaises.

Toutes ces équipes devront se faire une place, notamment parmi des équipes brésiliennes, canadiennes ou autrichiennes, afin de sortir des poules et accéder aux phases finales de samedi 28 et dimanche 29 août !